Date limite de présentation des demandes : 8 février, 2017

Centre international de traduction littéraire de Banff

Arts littéraires
Share on Facebook Share on Twitter

Information sur le programme

Read this information in English
Leer esta información en español 

Aperçu du programme

Puisant son inspiration dans le réseau de centres internationaux de traduction littéraire en Europe, le Centre international de traduction littéraire de Banff (BILTC) est unique en son genre en Amérique du Nord. Depuis le lancement de son programme inaugural en 2003, le BILTC a accueilli des traducteurs issus d’une trentaine de pays qui ont traduit des œuvres impliquant plus de 40 langues.

Le programme permet aux traducteurs littéraires professionnels et non professionnels de travailler sans interruption sur un projet pendant un certain temps.

Pour nos participants, les récompenses les plus enrichissantes et durables d’un tel programme se concrétisent par les profonds liens personnels et professionnels qu’ils forgent avec leurs collègues internationaux.

Que propose le programme?

Le Centre international de traduction littéraire de Banff accueille un étudiant en traduction par pays fondateur, soit le Canada, le Mexique et les États-Unis, et 15 traducteurs littéraires qui proviennent des Amériques et traduisent des œuvres de partout dans le monde ou qui proviennent d’ailleurs dans le monde et traduisent des œuvres des Amériques.

Des séances de travail individuelles avec les traducteurs consultants en résidence et avec le directeur du programme sont proposées aux participants. Dans le cadre du programme, les participants présentent leur travail lors de rencontres de groupe qui se déroulent trois fois par semaine et qui servent également de tribune pour discuter des grandes questions dans la pratique de la traduction littéraire.

À qui le programme s’adresse-t-il?

Le programme accepte la candidature des traducteurs se trouvant à divers stades de leur carrière, y compris les traducteurs émergents ou expérimentés ainsi que les étudiants. Les participants qui cherchent à consacrer du temps à un projet littéraire en cours et qui souhaitent tisser des liens avec d'autres traducteurs littéraires de partout dans le monde pourront bénéficier grandement d'un tel programme.
Chaque candidat retenu a aussi la chance de demander une résidence conjointe d’une semaine avec l’auteur de l’œuvre qu’il traduit. Veuillez consulter la section sur l’admissibilité pour connaître les exigences précises concernant les étudiants et les traducteurs.

Corps enseignant

Ce qui est compris

Chambre individuelleEn savoir plusFermer

Le coût du programme comprend l’hébergement dans une chambre partagée sur le campus du Banff Centre pour la durée de votre programme.

Tissez des liens avec d’autres artistes sur le campus et concentrez-vous sur vos projets dans un milieu inspirant la créativité pendant que nous nous chargeons de vos besoins quotidiens.

Plan de repas de baseEn savoir plusFermer

Grâce à un système de crédits applicables aux repas pris sur le campus, nos plans de repas flexibles vous permettent de choisir vos repas en fonction de vos besoins durant votre séjour.

Le plan de repas flexible de base comporte un crédit de 29 $ par jour, qui équivaut au dîner et au souper à la salle à manger Vistas.

Série de conférencesEn savoir plusFermer

Une variété d’artistes invités remarquables animent des conférences publiques et participent à des discussions informelles.

Abonnement au centre de conditionnement physiqueEn savoir plusFermer

Le coût de votre programme comprend l’accès gratuit à la piscine, à la salle d’escalade et à la salle de conditionnement physique, de même qu’un rabais sur les cours donnés au Sally Borden Fitness and Recreation Centre.

Bibliothèque Paul D. Fleck Library and ArchivesEn savoir plusFermer

Vous trouverez une grande variété de publications, de livres, de musique et de films à la bibliothèque Paul D. Fleck Library and Archives, ouverte six jours par semaine.

Rabais à la billetterieEn savoir plusFermer

Profitez de rabais pour les artistes sur les spectacles payants ou d’un accès gratuit aux activités.

Services communautairesEn savoir plusFermer

Enrichissez votre expérience et apprenez à connaître d’autres artistes sur le campus en profitant des activités offertes par l’équipe des Services communautaires, ainsi que de son soutien.

Coûts et aide financière

Coût du programme*
2 980,40 $
+TPS

Droit de demande : 65 $

*Le programme offre de l’aide financière jusqu’à 100%. 

Si vous souhaitez faire une demande d’aide financière, veuillez remplir la section Aide financière lorsque vous téléchargez vos documents justificatifs sur SlideRoom.

Des bourses partielles de voyagement peuvent être offertes jusqu'à 500 $ canadiens par participant; si vous faites une demande d’assistance pour le voyagement, veuillez le préciser dans votre demande d’admission.

Comment faire une demande

Aide financière

Veuillez bien remplir la section portant sur l’aide financière pour pouvoir y être admissible.

Curriculum vitae

Un C.V. décrivant votre parcours académique, professionnel et toute autre expérience pertinente.

Proposition de projet

Une brève description de l’œuvre en traduction (par exemple, roman, sélection de poèmes ou d'essais, etc.).

Déclaration du traducteur

Veuillez préciser ce que vous souhaitez accomplir durant le programme.

Demande de résidence conjointe

Si vous souhaitez que l’auteur se joigne à vous à Banff, veuillez le préciser dans votre demande.

Échantillon d’écriture

Un échantillon de 5 à 10 pages de la traduction accompagné de l’extrait correspondant dans la langue d’origine.

Contrat d’édition

Veuillez fournir un contrat d’édition ou une lettre d’intention de la part de l’éditeur ou du producteur de théâtre, selon le cas. (Si ni l’un ni l’autre n'est accessible, veuillez inclure une déclaration de l'auteur qui vous autorise à entreprendre la traduction.)

Candidats étudiants

Si vous souhaitez poser votre candidature à titre d’étudiant, vous devez l’indiquer clairement sur le formulaire de demande. Tel que précisé, les candidats étudiants ne sont pas tenus d’avoir publié une traduction littéraire sous forme de livre ou un projet équivalent ni de posséder un contrat d’édition ou une lettre d’intention.

Processus de sélection

Les participants sont sélectionnés par le conseil consultatif du BILTC en fonction du matériel soumis. Le conseil se compose du directeur du programme et des traducteurs littéraires représentant les associations du Canada, du Mexique et des États-Unis.

Les candidats connaîtront la sélection dès que la décision sera prise, soit de 3 à 5 semaines après la date limite d’inscription.


Admissibilité

Les candidats doivent avoir publié au moins une traduction littéraire sous forme de livre ou un projet équivalent. Les projets admissibles comprennent les traductions d’œuvres de fiction, de littérature non romanesque, de poésie, de littérature jeunesse, d’ouvrages de tradition orale ou de pièces de théâtre. L’œuvre d’origine ou la traduction doit être en français, en anglais ou en espagnol. Nous accordons une priorité spéciale aux projets impliquant une langue indigène des Amériques.

Nous priorisons les projets détenant un contrat d’édition signé ou, dans le cas des pièces de théâtre, une promesse de production. Les projets de poésie font souvent exception à la règle. Bien que nous accordions généralement la priorité aux nouveaux candidats, les participants au programme du BILTC sont encouragés à soumettre leur candidature de nouveau, à condition qu'au moins une année se soit écoulée depuis leur dernière participation au programme de résidence.

Renseignements spéciaux pour les candidats étudiants :
Chaque année, le BILTC accepte un candidat étudiant inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur dans chacun des pays suivants : Canada, États-Unis et Mexique. Ces trois candidats étudiants ne sont pas tenus d'avoir publié la traduction d’un livre ou d’une œuvre équivalente ni de détenir un contrat d'édition ou une lettre d’intention pour leur projet en cours. Si vous souhaitez poser votre candidature à titre d’étudiant, veuillez le préciser dans le portail SlideRoom.

  • Les candidats étudiants inscrits dans les établissements d’enseignement aux États-Unis et au Mexique doivent poser leur candidature directement auprès du programme.
  • Les candidats étudiants inscrits dans les établissements d’enseignement au Canada doivent poser leur candidature par l’entremise de leur université. Leur établissement sera tenu de fournir une lettre de recommandation et une confirmation de l’aide financière couvrant la moitié des frais du programme. Ces documents doivent être soumis avec l’inscription en ligne.

Remarque : les étudiants qui ont déjà publié une traduction de format livre ont le choix de poser leur candidature à titre de participant régulier ou d’étudiant.

2017 Conseil consultatif

Francisco Segovia est né dans la ville de Mexico en 1958. Il est poète, essayiste, traducteur et lexicographe. Il a travaillé comme professeur de littérature dans diverses universités mexicaines, parmi lesquelles le Collège du Mexique (El Colegio de México ou ECM), l’Université nationale autonome du Mexique (Universidad Nacional Autónoma de México ou UNAM) et l’Institut technologique autonome du Mexique (Instituto Tecnológico Autónomo de México ou ITAM). Il a traduit en espagnol des romans de Rose MacAulay, Michael Dibdin, Russel Hoban, Alisdair Gray, etc. ; des poèmes de György Somlyó, Guillevic, Roald Dahl, Tim Burton, etc. ; en collaboration avec Selma Ancira, il a traduit deux livres de Marina Tsvietáieva, les poèmes du Dr Jivago de Boris Pasternak, et Le convive de pierre de Pouchkine, ainsi que les poésies complètes de Yorgos Séféris (édition avec préface et annotée par ces deux auteurs). En dehors de cela, il a traduit (très souvent en vers) de nombreux auteurs écrivant pour les enfants et les jeunes, comme Will Watkins, Bénédicte Froissart, Lane Smith, Babette Cole, Chris Van Allsburg, Anthony Browne, Oliver Jeffers, David Cadji-Newby, etc. À l’heure actuelle, il contribue en tant que chercheur au Dictionnaire de la langue espagnole du Mexique (Diccionario del Español de México) au Centre d’études linguistiques et littéraires du Collège du Mexique (Centro de Estudios Lingüísticos y Literarios de El Colegio de México) et est membre du Système national de créateurs artistiques (Sistema Nacional de Creadores de Arte). Il rédige une colonne mensuelle de critique de poésie, intitulée « Grumo » dans le Journal des Poètes (Periódico de Poesía, une publication en ligne de l’UNAM). En 2014, il a publié Jorge Cuesta : Canto a un dios mineral, une édition critique du poème, sous format d’application. Ses derniers ouvrages sont : Agua (poèmes, Taller Martín Pescador, 2014), Aire común (recueil de poésies 1994-2011, Conaculta, 2015), Ofrenda (poèmes, El Errante, Puebla, 2016) et Marmita (essai, UNAM, 2016). Deux autres livres sont sous presse : Al quinto sol (poème, La Dïéreseis Editorial, 2017) et Detrás de las palabras (essai, ECM, 2017).

Pour l’American Literary Translators Association (ALTA):

Russell Scott Valentino est auteur de deux ouvrages sur la littérature russe et traducteur vers l’anglais de sept œuvres littéraires d’auteurs italiens, russes, et croates, notamment Materada de Fulvio Tomizza, The Silence of the Sufi de Sabit Madaliev, et The Other Venice de Predrag Matvejevic. Rédacteur en chef de The Iowa Review de 2009 à 2103, il est actuellement président de l’American Literary Translators Association, éditeur en chef d’Autumn Hill Books, ainsi que professeur et président du Département des langues et des cultures slaves et de l’Europe de l’Est à l’Université de l‘Indiana. Ses essais et ses courtes traductions ont été publiés dans bon nombre de publications, notamment Defunct, Modern Fiction Studies, 91st Meridian, Del Sol Review, The Iowa Review, [sic], Asia, et Slavic Review. L’ouvrage qu’il a coédité avec Esther Allen et Sean Cotter, The Man Between: Michael Henry Heim & a Life in Translation sera publié par Open Letter Books en octobre 2014, tandis que sa monographie The Woman in the Window le sera vers la fin de 2014 par l’Ohio State University Press.

Katherine Silver traduit la littérature espagnole et latino-américaine depuis plus de trente ans. Elle signe plus de vingt-cinq livres et d’innombrables publications. Parmi ses traductions récentes et à venir, on compte des œuvres de Daniel Sada, Jorge Luis Borges, Horacio Castellanos Moya, César Aira et Marcos Giralt Torrente. Elle a obtenu des prix, a été placée sur des listes de présélection et a reçu de nombreuses subventions et bourses pour son travail (tous les détails ennuyeux offerts sur demande). Plus récemment, sa traduction du roman The Cardboard House de Martín Adán [La maison de carton] est arrivée en deuxième place pour le prix de traduction PEN en 2013. Elle a aussi traduit des pièces de théâtre, des scénarios (dont certains pour des films importants) et un large éventail d’œuvres savantes et d’autres ouvrages généraux. Elle se dit très heureuse d’avoir l’occasion de contribuer au BILTC puisqu’il s’agit d’un des rares espaces physiques et intellectuels où la traduction littéraire jouit d’une appréciation et d’un soutien comme art, comme métier, et comme profession.

Pour l’Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada (ATTLC):

Co-fondatrice et ancienne directrice du CITLB, Susan Ouriou traduit de la littérature québécoise, française, latino-américaine et espagnole depuis plus de vingt ans. Elle a plus de 30 traductions à son actif ainsi qu'un roman Damselfish et des nouvelles. Finaliste à quatre reprises pour le prix du Gouverneur Général en traduction littéraire, la dernière fois en 2015 pour sa co-traduction du livre d'Emmanuelle Walter Sœurs volées - Enquête sur un féminicide au Canada, elle a remporté ce même prix en 2010. Interprète de conférence, elle travaille depuis trente ans pour des organismes nationaux et internationaux, publics et privés. Lorsque le Programme à l'intention d'écrivains autochtones du Banff Centre s'offrait en anglais et en français, elle y travaillait en tant qu'interprète et traductrice. Elle a également dirigé les publications Beyond Words - Translating the World et Langues de notre terre - Poèmes et récits autochtones du Québec pour la maison d'édition Banff Centre Press. Au fil des ans, elle a aussi animé de nombreux ateliers de traduction et de création littéraire. En 2012, elle a reçu l'insigne de Chevalier de l'Ordre des Arts et Lettres de France.

Howard Scott est traducteur littéraire et habite Montréal. Il collabore souvent avec sa co-traductrice Phyllis Aronoff dans la traduction d’ouvrages savants, ainsi que des livres de fiction et poésie. Seul, il a publié des traductions d’œuvres de poètes canadiens tels que Madeleine Gagnon et Michel Pleau, ainsi que de la poète francophone d’origine roumaine Rodica Draghincescu. En 1997, il a reçu le Prix littéraire du gouverneur général pour sa traduction anglaise de L’Euguélionne de Louky Bersianik. En 2001, Phyllis et Howard ont remporté le Quebec Writers' Federation Translation Award pour leur traduction de La Grande Paix de Montréal de 1701 de Gilles Havard et, en 2009, ils ont été finalistes du Prix littéraire du gouverneur général pour leur traduction anglaise d’Un peu de fatigue de Stéphane Bourguignon. Howard est ancien président de l’Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada. Quand il ne traduit pas, il s’adonne fréquemment à la pratique de l’aïkido.

Pour le Mexique:

Claudia Cabrera est traductrice de l’allemand vers l’espagnol depuis 1995. Parmi les auteurs dont elle a traduit des œuvres, notons Robert Musil, Franz Kafka, Monika Maron et Hansjörg Schertenleib, ainsi que – dans le domaine du théâtre – Roland Schimmelpfennig, Anja Hilling, et Falk Richter. Elle a participé à plusieurs événements axés sur la traduction littéraire et la traduction de pièces de théâtre. En 2010, le Collège de traducteurs Looren lui a accordé une bourse de séjour pour la traduction du roman Das Regenorchester [L’orchestre de la pluie], de l’écrivain suisse Hansjörg Schertenleib. À la Foire internationale du livre de Guadalajara, en 2011, à l’occasion de laquelle l’Allemagne était le pays « invité d’honneur », Claudia Cabrera a codirigé, avec Thomas Brovot, le premier Atelier de traduction littéraire de l’allemand à l’espagnol. En 2013, toujours avec Thomas Brovot, elle a codirigé l’Atelier pour traducteurs de l’allemand à l’espagnol (centré sur l’Amérique latine) offert par le Collège des traducteurs Looren. Elle travaille actuellement à la traduction de Tragödie und dramatisches Theater (Tragédie et théâtre dramatique) de Hans-Thies Lehmann pour la maison d’édition mexicaine Paso de Gato. Elle est la vice-présidente de la toute nouvelle Asociación Mexicana de Traductores Literarios (ou Ametli – l’Association mexicaine des traducteurs littéraires).


À noter : 
Tous les programmes, les corps enseignants, les dates et les coûts, de même que les offres d’aide financière, peuvent faire l’objet de changements. Le coût du programme est sujet aux taxes applicables. S’il y a annulation, les frais non remboursables et les acomptes ne sont pas remis. Les autres coûts sont remboursés à la discrétion du Banff Centre. Les demandes doivent être déposées au plus tard à 23 h 59, heure normale des Rocheuses. 

Communiquer avec le registraire

Pour toute question relative à la préparation de votre demande, veuillez vous adresser au Bureau du registraire :

Sans frais (Canada + États-Unis)
1.800.565.9989
Téléphone
403.762.6180