Histoire du Banff Centre

Share on Facebook Share on Twitter

Fondé en 1933 par le Department of Extension de l'Université de l'Alberta grâce à une bourse de la fondation Carnegie des États-Unis, le Banff Centre n’offre au départ qu’un seul cours, en théâtre. Son succès entraîne la création d'autres programmes artistiques et le Centre devient la Banff School of Fine Arts en 1935. Au fil des ans, on crée et enrichit d'autres programmes. On ajoute l’accueil de congrès en 1953 et les programmes de gestion en 1954.

Pour tenir compte du rôle éducatif plus large de l'école ainsi que de sa nouvelle mission de centre d'expérimentation et d'innovation, elle est renommée The Banff Centre for Continuing Education (abrégé en The Banff Centre) en 1970. Huit ans plus tard, le gouvernement de l'Alberta accorde au Banff Centre sa pleine autonomie à titre d'établissement d'enseignement qui ne confère pas de diplôme sous l'autorité d'un conseil d'administration dont les membres sont nommés.

Au milieu des années 1990, la subvention de fonctionnement du Banff Centre, comme celle de la plupart des institutions publiques albertaines, subit des coupures. Le Centre réagit de façon proactive en lançant une campagne de financement (portant le nom de « The Creative Edge »). Celle-ci permet d'amasser les fonds nécessaires pour aménager un centre de conférences à but lucratif à la fine pointe de la technologie, ainsi qu'un complexe voué au son et à la musique. Les nouvelles installations sont inaugurées en 1996, la même année où a été lancée la quatrième division du Centre, soit le programme de culture des montagnes. Quelques années plus tard, en 1999, le gouvernement fédéral a accordé le statut d'établissement national de formation au Banff Centre, assorti d'un budget de trois millions de dollars sur trois ans pour ses programmes de formation artistique.

Le Centre continue à jouer son rôle de catalyseur de la créativité au vingt-et-unième siècle. Respecté à travers le monde à titre d'institution artistique, culturelle et éducative, ainsi que de centre de congrès, le Banff Centre est un chef de file du développement et de la diffusion de la créativité dans les domaines des arts, des sciences, des affaires et de l'environnement.

Chronologie

1933   Sous la direction de Ned Corbett, le Department of Extension de l’Université de
l’Alberta fonde la Banff School of Drama : 190 élèves s’inscrivent au cours de théâtre de deux semaines.

1935   La création littéraire et l’écriture dramatique s’ajoutent au programme de théâtre. A.C. Leighton déménage son école de peinture d’été de Seebe à Banff. L’école change de nom pour « The Banff School of Fine Arts ».

1936   L’école offre son premier cours de musique. Ned Corbett quitte son poste de directeur pour aller diriger l’Association canadienne d’éducation des adultes. Donald Cameron le remplace.

1941   La fondation Carnegie remet à l’école une bourse de 4 000 $ pour créer un programme en arts appliqués. On commence à donner des cours en tissage, en artisanat du cuir et en céramique. Albert Cru met sur pied un programme d’immersion française (qui durera jusqu’en 1977).

1945   L’Office national du film produit un documentaire sur la Banff School of Fine Arts.

1946   Le site actuel sur Saint-Julien est acquis grâce à un bail de 42 ans pour 1 $ par année. Les élèves et les professeurs organisent un pique-nique sur le terrain pour discuter des plans. Cette soirée est connue sous le nom de « la nuit où la Banff School est née ».

1947   L’école construit son premier édifice sur le site Saint-Julien. Connu à l’origine sous le nom de « premier chalet », il est renommé Vinci Hall en 1975.

1948   Gweneth Lloyd et Betty Farrally mettent sur pied le programme de danse. Deux autres chalets sont construits. On les appelle Farrally Hall et Smith Hall depuis 1975.

1950   On crée les programmes d’opéra et de photographie. Le premier Arts Festival, d’une durée d’une semaine, est organisé (les élèves présentent des spectacles et expositions, mais on ne qualifie pas ces manifestations de festival).

1952  On fonde la Banff School of Advanced Management (BSAM). Cette école de gestion offre chaque année, durant six semaines, deux programmes avancés en gestion à l’intention des cadres supérieurs. Ils sont offerts conjointement par le Banff Centre et les Universités de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Manitoba et de la Saskatchewan. Même si le Banff Centre fonde sa propre école de gestion quelques années plus tard, la BSAM demeure affiliée au Centre qui en devient officiellement le copropriétaire de 1999 jusqu’à la fermeture de la BSAM en décembre 2001.

1953   Ouverture de l’édifice administratif (qui sera renommé Donald Cameron Hall). L’école organise sa première conférence.

1954   Le lancement de nouveaux programmes de gestion mène à la création de l’école de gestion (School of Management).

1966   L’Université de Calgary devient fiduciaire de la Banff School of Fine Arts.

1967   Ouverture du théâtre Eric Harvie.

1969   Donald Cameron prend sa retraite et Don Becker devient directeur intérimaire. Le gouvernement provincial confie à Roby Kidd le mandat de mener une étude de cinq semaines sur l’École. Dans son rapport, il recommande de changer le nom pour « The Banff Centre for Continuing Education » (abrégé en « The Banff Centre »). Il recommande aussi que le Centre recrute ses étudiants à l’échelle nationale, qu’il consolide ses programmes d'art, qu’il fasse la promotion de la formation permanente dans une foule de domaines et qu’il devienne un centre d’expérimentation et d’innovation.

1970   An act of the Alberta Government officially changes the School's name to The Banff Centre for Continuing Education (The Banff Centre), and establishes it under the trustee of the University of Calgary. At the time the Centre comprised the following divisions: School of Fine Arts, School of Management, and a Conference division. David Leighton is appointed director of the Centre. Laszlo Funtek élabore le programme en arts de la scène et conception scénique.

1971   Le Centre lance des programmes d’hiver en arts visuels, et les programmes d’été sont prolongés en mai et juin. On lance l’Academy of Chamber Music (académie de musique de chambre).

1974   Oscar Peterson et Phil Nimmons mettent sur pied le Jazz Workshop (atelier de jazz). L’Association des orchestres de jeunes est fondée à titre d’organisme affilié pour favoriser le développement des orchestres de jeunes au Canada.

1976   Aaron Copland et Agnes de Mille participent au Banff Festival of the Arts. Ouverture de Glyde Hall et de la galerie Walter Phillips. Lancement du Banff Festival of Mountain Films (festival de films de montagne).

1978   Le gouvernement albertain accorde au Banff Centre sa pleine autonomie à titre d’établissement d’enseignement ne décernant pas de diplôme universitaire sous l’autorité d’un conseil d’administration dont les membres sont nommés. La première association d’employés est créée.

1979   Le président, David Leighton, dépose un nouveau document (intitulé Turning Point) qui définit le projet du Centre en vue de devenir un conservatoire offrant une formation poussée en arts, à longueur d’année. Le premier programme hivernal de musique est lancé. Un incendie détruit Crich Hall et met en péril de programme de photographie. On met sur pied la bibliothèque (il n’y avait auparavant qu’une salle de lecture et de documentation) et le premier Festival de la télévision de Banff a lieu (voir sous Organismes affiliés).

1980   Inauguration de l’immeuble Max Bell. Un nouveau bail conclu avec Parcs Canada reconnaît le rôle de formation continue plus large que joue le Banff Centre. Le premier prix annuel du Banff Centre School of Fine Arts est décerné à W. O. Mitchell. Le Banff Festival of the Arts devient un festival qui dure tout l’été, de juin à août.

1981   Trois nouveaux programmes sont lancés pour la session d’hiver : Music Theatre Studio Ensemble (formation de studio pour théâtre musical), Electronic and Film Media (cinéma et médias électroniques) et Theatre Production Internship (stage en production théâtrale).

1982    David Leighton prend sa retraite et Paul D. Fleck le remplace à la présidence. La galerie Walter Phillips présente une exposition d’œuvres de Robert Rauschenberg.

1983   Le Banff Centre célèbre son 50e anniversaire. Le premier Concours international de quatuor à cordes de Banff est organisé : dix quatuors d’un peu partout dans le monde y prennent part. L’école de gestion nomme un comité consultatif national et l’édifice Sally Borden, qui comprend des installations récréatives et sportives, ouvre ses portes pour les employés et étudiants du Banff Centre, ainsi que pour la communauté de Banff.

1984   Ouverture de la Leighton Artist Colony (devenue la Leighton Artists’ Colony). David Suzuky prononce une allocution lors de la conférence nationale sur la gestion des ressources organisée par le Centre for Management.

1986   Tenue du deuxième Concours international de quatuor à cordes de Banff. Début de la construction de l’édifice Jeanne and Peter Lougheed.

1987   L’école de gestion organise son premier atelier international à Kingston en Jamaïque. Lancement du Screenwriter’s Workshop (atelier de scénarisation).

1988   Inauguration de l’immeuble Jeanne and Peter Lougheed. Lancement du programme en arts médiatiques (Media Arts). L’école de gestion lance trois nouveaux cours : Management Development (développement de la gestion), Management Communications (communications de la gestion) et Senior Executive Summit (sommet des cadres supérieurs). Le conseil d’administration passe de 12 à 15 membres.

1989   On change les noms des départements du Banff Centre for Continuing Education. Ils s’appellent dorénavant Centre for the Arts (centre d’arts), Centre for Conferences (centre des congrès) et Centre for Management (centre de gestion). Le troisième Concours international de quatuor à cordes de Banff a lieu. Lancement du programme de journalisme en arts MacLean Hunter.

1991   Le Media Arts Program reçoit 500 000 $ du gouvernement fédéral pour explorer la réalité virtuelle comme discipline artistique. Ouverture du pavillon TransCanada PipeLines. Tornak, un opéra créé par John Metcalf, le compositeur en résidence du programme de théâtre musical, remporte le prix de production de la National Opera Association.

1992   Décès du président, Paul D. Fleck. On organise le quatrième Concours international de quatuor à cordes de Banff : les membres du St. Lawrence String Quartet, tous d’anciens étudiants du programme de musique du Banff Centre, deviennent les premiers Canadiens à remporter ce concours.

1993   Graeme McDonald est nommé président et chef de la direction.

1994   La campagne de financement The Creative Edge est lancée dans l’objectif d’amasser des fonds pour améliorer le centre des congrès, de rénover les autres installations vétustes et de construire le complexe Music & Sound.

1996   Inauguration du centre de développement professionnel, de la salle à manger et du complexe son et musique. Les revenus provenant du centre des congrès augmentent de 30 % grâce aux améliorations apportées aux installations. On met sur pied le programme Women in the Director’s Chair pour promouvoir la carrière des femmes canadiennes en cinéma et en télévision. Un quatrième département est fondé : le Centre for Mountain Culture.

1997   Inaguration de la bibliothèque et centre d’archives Paul D. Fleck.

1998   Des célébrations organisées un peu partout au pays soulignent le 65e anniversaire du Banff Centre. On organise le sixième Concours international de quatuor à cordes de Banff. Le Banff Centre reçoit le premier Forum diplomatique du gouvernement canadien et le 30e International Horn Summit (une rencontre internationale de cornistes).

1999   Le ministère du Patrimoine canadien accorde au Centre for the Arts le statut d’établissement d’enseignement des arts d’envergure nationale et verse un million de dollars par année durant trois ans pour ses programmes d’enseignement.

2000    Inauguré par sir Edmund Hillary, le Banff Mountain Summit réunit 30 des alpinistes les plus célèbres du monde pour une rencontre stimulante sur les enjeux mondiaux des régions montagneuses. La maison d’édition National Geographic Adventure Press, en collaboration avec le Banff Centre, publie Voices from the Summit.

2001    Mary E. Hofstetter est nommée présidente et chef de la direction. Le Banff Centre entreprend une révision stratégique de ses programmes et s’oriente vers une plus grande convergence des arts, de la culture des montagnes et du développement du leadership. Il délaisse donc les anciens départements et réunit tous ses programmes et rencontres sous le parapluie de The Banff Centre. On organise le septième Concours international de quatuor à cordes de Banff.

2003   Lancement du Banff International Research Station for Mathematical Innovation and Discovery (BIRS) (centre international de recherche en innovation mathématique). Première de Filumena, un nouvel opéra du compositeur John Estacio d’après un livret de John Murrell, directeur artistique des arts de la scène au Centre. Il est acclamé par la critique et est présenté à guichets fermés.

2004   Le gouvernement de l’Alberta annonce une subvention de 20 millions de dollars en vue d’entreprendre un vaste projet de revitalisation et de rénovation du campus. Le Banff Centre inaugure un département de recherche en vue d’élaborer des initiatives de recherche et de mettre sur pied des projets de collaboration avec la Banff International Research Station (BIRS). Le Centre rend hommage à Isobel et Tom Rolston, directeurs du département musique et son pendant 40 ans. Le huitième Concours international de quatuor à cordes de Banff est organisé et pour la cinquième année consécutive, le Banff Centre est nommé parmi les 100 meilleurs employeurs au Canada.

2005   L’opéra Filumena est joué en ouverture d’Alberta Scene, un festival de deux semaines présenté au Centre national des arts à Otttawa. Le ballet Romeo and Juliet coproduit par le Banff Centre et Alberta Ballet est présenté à guichets fermés à Calgary et Edmonton. Mountain Culture organise son quatrième sommet sous le thème des cultures menacées qui réunit des musiciens, danseurs, artistes, photographes et auteurs provenant de régions montagneuses des quatre coins du monde. The Banff New Media Institute souligne son dixième anniversaire en organisant Refresh!, le premier congrès international sur l’histoire des arts, de la science et des technologies médiatiques.

2006   Début de la première phase du projet de revitalisation du Banff Centre qui bénéficie d’une contribution de 27 millions de dollars du gouvernement albertain, ce qui porte le soutien total de la province à 50 millions de dollars pour ce projet. Mountain Culture reçoit le King Albert Mountain Award pour « ses réussites exceptionnelles dans l’univers de la montagne ». Le Centre lance un programme de communications scientifiques et s’allie à l’Office national du film et à l’Inuit Broadcasting Corporation pour soutenir le Nunavut Animation Lab. Le Banff Centre accueille le cinquième Forum international Rosenberg sur les politiques de l’eau.

2007   Création de Frobisher, le deuxième opéra canadien commandé conjointement par le Banff Centre et Calgary Opera et présentation à guichets fermés à Calgary et dans le cadre du festival d’été de Banff. Ouverture du nouveau centre de restauration. Lancement public de la campagne pour le Banff Centre avec un don de 10 millions de dollars de James S. Kinnear and Friends.

2008   Le Banff Centre célèbre son 75e anniversaire avec un programme renouvelé en danse, théâtre, composition musicale et arts visuels. À cette occasion, le Centre commande une œuvre d’art public avec l’Alberta Foundation for the Art, organise un concours national d’écriture dramatique, achète un nouveau violon pour sa banque d’instruments auprès de Samuel Zygmontovich, un des luthiers les plus célèbres du monde, et commande une nouvelle œuvre musicale du compositeur américain John Adams. Regarder la video du 75e anniversaire.

2009  La campagne pour le Banff Centre dépasse son objectif initial et amasse 128 millions de dollars pour soutenir les projets d’immobilisation, les programmes et les fonds de dotation des bourses d’études du Banff Centre. Le Banff Centre commande plusieurs œuvres : String Quartet de John Adam, Inuksuit de John Luther Adams, Busk de Aszure Barton, l’anthologie Cabin Fever: The Best New Canadian Non-fiction et la sculpture Meet me in the woods de Mark Clintberg (en partenariat avec l’Alberta Foundation for the Arts).

2010   Inauguration du Kinnear Centre for Creativity & Innovation en présence de SAR le princes Edward, 1e comte de Wessex, KG, KCVO. Conçu par l’architecte canadien de grande renommée Jack Diamond, le centre Kinnear a obtenu la certification LEED® niveau argent (Leadership in Energy and Environmental Design) pour les bâtiments verts (Green Building System). Le Banff Centre commande de nouvelles œuvres (seul ou en collaboration) : Lillian Alling (coproduit avec Vancouver Opera), Face to Face du chorégraphe Kevin O'Day, Popular Unrest (2010) de Melanie Gilligan et l’exposition de « sculpture-jeu » God's Dice de Geoffrey Farmer. Le quatuor canadien Cecilia Quartet remporte le dixième Concours international de quatuor à cordes de Banff.

2011   Dévoilement de la sculpture emblématique The ghosts of top of my head de Brian Jungen. Ouverture de l’amphithéâtre Shaw, qui marque la conclusion du projet de revitalisation du Banff Centre. Le 31 décembre, Mary E. Hofstetter quitte la présidence et la direction.