Sommet sur les arts, la culture et la transformation numérique

Share on Facebook Share on Twitter

Sommaire

Dates du sommet: 22 – 24 Novembre 2019
Date limite d'inscription: 5 Novembre*

Vivez l’expérience de ce sommet de trois jours conçu pour éveiller la curiosité, l’assurance et l’enthousiasme au sein des domaines de la création artistique au Canada qui sont confrontés à un virage numérique rapide.

En stimulant d’imposantes conceptions de nos avenirs numériques — certaines étant prometteuses, d’autres plus inquiétantes — nous nous efforcerons de créer une vision ambitieuse du rôle que les arts doivent jouer en vue de favoriser le développement de réalités créatrices, inspirantes et humaines. Pour faire avancer cette vision, nous irons au-delà du simple échange d’information et tenterons d’emprunter des voies concrètes vers la création, la production et la collaboration.

*Veuillez noter que l'inscription est selon le principe du premier arrivé, premier servi. Les places sont limitées. 

Qu'offre le sommet?

Le Sommet sur les arts, la culture et le virage numérique aborde tour à tour les thèmes du monde, de l’art et du public, établissant des liens entre les grandes idées et la réalisation pratique. Nous nous questionnerons au carrefour de deux questions fondamentales : Où a-t-on besoin des arts dans ce monde perturbé? Et, de quoi les arts ont-ils besoin pour que soient développées des visions créatrices en ces endroits? Joignez-vous à cette discussion avec un vaste éventail d’intervenants, y compris des artistes, des chefs de file des arts et de la culture, des technologues, des futuristes, des fondateurs, des responsables des politiques, des joueurs de jeux vidéo, des chercheurs, des capitalistes et des marxistes.

Ensemble, nous aborderons de grandes questions axées sur des mégadonnées, nous nous plongerons dans la découvrabilité, et nous examinerons les rapports avec des publics qui se transforment rapidement. Nous chercherons de nouveaux modes de réalité et de nouvelles manières de générer et de disséminer des expressions créatrices. Nous découvrirons des perspectives et des pratiques autochtones, et nous examinerons comment les points de vue autochtones éclairent nos réalités numériques. Nous chercherons à comprendre comment les possibilités qu’offre le monde des arts numériques au Canada sont liées à des stratégies plus larges pour l’ensemble de notre nation.

Tout au long du sommet, par une évaluation continue, on relèvera des thèmes et préoccupations essentiels au fil des conversations, et on s’en servira pour structurer des dialogues pertinents. Avec un peu de chance, on vivra un moment de transformation en envisageant comment on pourrait imaginer, créer et habiter nos « moi » numériques et les mondes qu’ils feront naître.
 

À qui cela s'adresse?

Tous ceux qui souhaitent participer à un dialogue national sur les pressions et les possibilités qui émergent en un monde hypernumérisé — ainsi que sur la façon d’y trouver, d’y créer un sens — sont les bienvenus. Ce sommet vise un groupe représentatif de leaders en matière de culture, y compris :

  • Des artistes cherchant à trouver l’audace de rêver du monde numérique avec une perspective critique, enthousiaste et axée sur de grandes idées, tout en tentant d’acquérir une plus grande littératie pratique sur la manière de parcourir le vaste monde des possibilités qu’offrent les technologies numériques.
  • Des leaders du domaine de la culture souhaitant adapter et faire évoluer des organismes, des institutions et des entreprises vers les réalités d’un monde de plus en plus numérisé.
  • Des technologues voulant créer de nouvelles pratiques et former de nouveaux réseaux.
  • Des chercheurs aspirant à comprendre les complications et les possibilités nouvelles liées à la littératie numérique.
  • Des responsables des politiques et des fondateurs s’efforçant d’appréhender le monde perturbé des publics, des pratiques, des indicateurs et des secteurs d’industrie.
  • Des gens de toutes sortes qui en sont venus à prendre conscience du besoin de tisser de nouveaux réseaux, d’acquérir de nouvelles littératies et de développer un enthousiasme renouvelé pour un monde dont nous sommes de plus en plus les créateurs.
     

L'inscription pour le sommet est maintenant ouverte. Inscrivez-vous à notre infolettre (anglais seulement) afin d'être au courant de notre programmation! 

Programmation

Jour 1: Les grandes perspectives

Au Sommet sur les arts, la culture et la transformation numérique du Centre des arts de Banff, nous nous pencherons sur quatre domaines thématiques principaux, allant des grandes idées aux aspects plus pratiques au cours des trois jours.

Jour 1 – Matin
Thème : Évaluation de la perturbation

L’incertitude quant à l’envergure de la perturbation numérique nous pousse à nous demander s’il s’agit de nouveaux outils pour arriver aux mêmes fins, ou si quelque chose de beaucoup plus profond se trame. À l’heure où la technologie s’infiltre dans les différents aspects de nos vies, l’identification de la perturbation numérique qui nous touche devient une préoccupation urgente. Écoutez l’un des penseurs les plus respectés du monde communiquer ses réflexions sur notre existence de plus en plus marquée par la numérisation.

Le discours thème sera suivi d’une entrevue entre le conférencier et un membre de l’équipe de direction du sommet. Cette discussion portera sur des questions liées aux thèmes principaux des 2e et 3e jours et engagera une conversation sur les perspectives mondiales, la pratique artistique et l’expérience du public.

La matinée se terminera par une période de questions ouverte au public, ainsi que par des discussions en plus petits groupes.

Jour 1 – Après-midi
Discussion d'ouverture : Intelligence artificielle, réalité et éthique

Rien n’est plus symbolique de notre anxiété à l’égard du numérique que l’intelligence artificielle. Vivons-nous le début d’une apocalypse orchestrée par les robots, ou avons-nous l’outil dont nous rêvons depuis que nous avons maîtrisé le feu? Cette séance examine l’intelligence artificielle : comment elle fonctionne, comment elle se reproduit et révolutionne notre monde réel, les questions d’éthiques qu’elle soulève, et ce que cela signifie en matière de libre arbitre pour tous les êtres humains à l’exception de quelques rares individus.

Présentation : Être en ligne – L’identité, l’identité numérique, et les forces qui nous façonnent (et qui nous dirigent) en ligne

Nous vivons tous de plus en plus en ligne, depuis ceux d’entre nous qui, n’ayant pas accès à Internet, y figurent à peine comme statistiques jusqu’à ceux dont les objectifs matériels et existentiels sont inséparables des plateformes Web. Comment définissons-nous notre identité numérique par comparaison à notre « autre » identité? Quelles sont les forces qui façonnent notre identité numérique? En quoi celles-ci diffèrent-elles des contextes plus traditionnels dans lesquels nos identités émergent?

Table ronde : Le libre arbitre et la voix personnelle en réponse à un monde numérisé

Le monde hors ligne a démontré ses capacités en termes de marginalisation, d’oppression et d’exclusion. Dans l’exploration de la question de la marginalisation et du monde numérique, nous nous demandons si celui-ci reproduit – ou même amplifie – notre passé, ou s’il peut donner à des voix marginalisées une capacité d’agir unique qui leur permettra d’échapper à ce modèle.

Table ronde : De l’idée à la mise en pratique

Les grandes idées, les angoisses et les possibilités abordées au cours du premier jour se retrouvent dans la pratique artistique. Trois utilisateurs de médias numériques de différents pays nous accompagnent dans le monde sauvage de la création artistique dans un environnement numérique. Joignez-vous à nos artistes invités pour explorer la façon dont ces thèmes trouvent une tribune idéale dans la création numérique.

 

Jour 2: Le travail pratique

À mesure que les gouvernements du monde entier transforment les politiques et les mécanismes de financement des arts en fonction de la vie numérique, nous nous penchons sur les idées et préconceptions qui sous-tendent cette transformation. Une histoire des arts numériques au Canada étonnamment longue éclaire notre conception de la position où nous en sommes sur ce continuum, de la place que nous occupons dans le monde, et de ce qui constituera notre avenir.

Il a parfois été difficile pour la perspective de la pratique artistique de prendre sa place dans les discussions sur les stratégies numériques. En amenant notre pratique dans des espaces émergents, nous mettons en relief les principaux défis et possibilités associés au fait de faire ce grand saut qui n’est pas toujours la solution magique. 

Jour 2 – Matin
Thème : La création artistique dans un monde numérique

À partir de la création du Banff New Media Institute (Institut des nouveaux médias de Banff), nous allons à la découverte de l’histoire de l’art numérique au Canada – qui s’étend sur plusieurs décennies – des grandes explorations ayant coûté des millions de dollars aux brillantes initiatives à petite échelle. Cette présentation couvre des expériences qui ont échoué, d’heureux hasards, et des événements qui ont changé la donne et transformé les horizons de la pratique des arts numériques.

Discussion d'ouverture : Comprendre l’initiative numérique, pouvoir la financer, la construire et la faire fonctionner

Informez-vous sur les pratiques exemplaires et les pires cauchemars. Suivez le parcours d’un artiste du théâtre, metteur en scène et conseiller dramaturgique qui transmettra ses expériences (qui sont souvent des leçons d’humilité) sur la création de nouvelles œuvres dans le contexte d’une prolifération rapide des possibilités du numérique.

Jour 2 – Après-midi
Table ronde : Changement de systèmes – La perturbation numérique et le développement du financement, une perspective internationale

Partout dans le monde, les pays explorent de nouvelles démarches en matière de politiques pour ne pas se laisser distancer par la perturbation numérique et, idéalement, prendre une longueur d’avance. Partant de l’hypothèse que pour demeurer à jour il faut les efforts concertés des responsables des politiques, des bailleurs de fonds et des utilisateurs de médias numériques, cette table ronde aborde l’élaboration et l’incidence de certaines politiques récentes et méthodes de financement au Canada, au Royaume-Uni et en Europe.

Table ronde : Collision des secteurs industriels ou collaboration intersectorielle

La vague rapide d’accoutumance cognitive et de « malaise face à la nouveauté » durant l’ère numérique est intimidante, particulièrement pour les acteurs de petite ou moyenne taille qui ne peuvent pas se permettre d’inventer de nouvelles formes et plateformes pour chaque nouveau projet. Cette table ronde aborde la difficulté de combler le fossé entre industries culturelles à l’heure où les avancées dans les domaines du jeu et de la technologie offrent des possibilités alléchantes et stimulantes qui ne sont pas toujours harmonisées à la culture et aux contraintes des pratiques artistiques au Canada.

Présentations : Pecha Kucha par les utilisateurs de médias numériques

20 images. 20 secondes. Voyez et écoutez la présentation Pecha Kucha de toute une gamme d’artistes qui ont bravé le virage numérique et intègrent les défis et les possibilités de l’art numérique à leur pratique artistique.

 

Jour 3: Les attentes

Les réalités numériques sont en train de transformer nos publics, leurs préférences, leurs habitudes et leurs attentes. La diffusion en continu en ligne, les changements dans les formes artistiques et la gestion de l’intelligence artificielle dans les systèmes informatiques créent des urgences et des questions changeant rapidement en ce qui concerne nos relations avec le public et notre connaissance de celui-ci.

La structure du Sommet sur les arts, la culture et la transformation numérique est conçue pour favoriser les idées émergentes et le dialogue, et pour qu’on puisse relever des thèmes essentiels tout au long du sommet. Durant la dernière journée, une séance dont le contenu n’a pas encore été planifié nous permettra d’aborder les priorités qui auront été déterminées par les participants au fil des activités du sommet.

Par le rapprochement de ces fils directeurs thématiques, nous comptons inspirer, pousser et enhardir les leaders de la pratique des arts numériques sur le plan de la création artistique, de la planification institutionnelle, de la formation postsecondaire et de la recherche, ainsi que de l’élaboration de politiques en matière de culture. Nous vous invitons à façonner notre avenir numérique.
 

Jour 3 – Matin
Présentation : Qu’est-ce qu’un « bon » public, et quand un public ne l’est-il pas?

La perturbation numérique requiert un nouvel apprentissage non seulement pour l’artiste mais également pour le public. Les nouveaux modes d’expression demandent au public de jouer de nouveaux rôles, et il a besoin de nouvelles compétences pour les jouer. Quelles sont les répercussions de cette réalité fluide sur l’engagement du public et sur l’élaboration et la structure dramaturgique d’une nouvelle œuvre?

Présentation : Réalité amplifiée, réalité virtuelle, réalité mixte, et la fluidité de la réalité dans les pratiques des arts numériques

Cette séance explore l’évolution de l’expérience du public en examinant des œuvres sélectionnées, adaptées à un lieu particulier, et présente des prototypes interactifs qui proposent une interaction du public avec des technologies émergentes en réalité amplifiée, en réalité virtuelle et en réalité mixte.

Table ronde : Le public en interaction

Cette table ronde aborde les thèmes de l’interactivité du public, de l’invitation authentique, du choix entre l’interactivité à risque élevé et l’interactivité à faible risque, du choix entre interactivité dirigée et interactivité autodirigée, et de l’établissement des règles d’engagement.

Table ronde : L’incubation de l’infrastructure

En explorant la réaction infrastructurelle à notre curiosité à l’égard du numérique, les panélistes discutent des façons d’optimiser les dimensions technique et humaine de nos installations en vue de développer des processus expérimentaux efficaces et aventureux. L’accent sera mis sur les pratiques exemplaires du Canada, du Royaume-Uni et de l’Europe, puis on tentera de déterminer les lacunes que comporte le panorama canadien et les façons possibles de les combler.

Jour 3 – Après-midi
Table ronde : Les technologies de création au-delà de l’écran

Le rythme auquel les technologies de création – qui ont toujours été une composante de l’innovation numérique – s’étendent au-delà du monde de l’écran va en accélérant, touchant le design, la mode, les arts de la scène et la production. Cette table ronde examine les effets des nouveautés en matière d’équipement et de logiciels – y compris la robotique de pointe, les technologies de fabrication, la projection, les capteurs, l’intelligence artificielle et les réalités mixtes – sur le secteur de la création. Les panélistes se concentreront plus précisément sur le fait que ces techniques font partie intégrante d’une relation avec le public qui est en évolution constante.

Table ronde : La possibilité d’être découvert

À mesure que l’apprentissage automatique devient un intermédiaire essentiel entre les êtres humains et leurs mondes, il nous faudra assurer la compatibilité et la cohérence des stratégies relatives aux métadonnées et, pour ce faire, nous devrons modifier considérablement nos pratiques actuelles en matière de marketing, de promotion et de classification. Comment faire pour superviser un tel processus de manière à favoriser la visibilité et la vitalité des arts du Canada dans un monde numérique?

Clôture : La voie de l’avenir

L’objectif de ce sommet est d’inspirer des échanges entre collègues et artistes estimés réunis durant trois jours, échanges qui révèleront et détermineront des thèmes émergents, et qui mettront en lumière des domaines de discussion qui demeurent urgents. Ces éléments seront mis de l’avant comme façon de ratifier les résultats et de favoriser les occasions de rassemblements et d’ateliers dérivés.

Passe Artiste*

Pour être admissible à un passeport d'artiste, vous devez être affilié à l'une des organisations suivantes ou vous pouvez faire une demande d'artiste indépendant à digital_summit@banffcentre.ca. Veuillez suivre ces instructions si vous souhaitez postuler en tant qu'artiste indépendant.

* Les étudiants et les personnes affiliées à un organisme sans but lucratif peuvent également demander une tarification par artiste.


Passe Sommet


La passe Sommet offre aux artistes un laissez-passer en accès libre pour chaque session éducative, le déjeuner et les conférences principales du sommet pour une journée.

Passe Sommet par artiste - 66 $ par jour


Passe Sommet+


Passez à une passe Sommet+. Celle-ci offre aux participants une nuit d’hébergement en plus du laissez-passer pour l’accès à toutes les sessions éducatives, les déjeuners et les conférences principales du sommet pour la journée sélectionnée.

Passe Sommet + par artiste - 135 $ par jour

Passe Artiste

Passe Délégué

Passe Sommet
 

La Passe Sommet offre aux délégués un laissez-passer pour tous les accès à chaque session éducative, au déjeuner et aux conférenciers invités au sommet de la journée.

 

Passe Sommet par délégué - 122 $ par jour

 

Passe Sommet+


Passez à une passe Sommet+. Celle-ci offre aux participants une nuit d’hébergement en plus du laissez-passer pour accès illimité aux séances éducatives, le déjeuner et les conférences principales du sommet lors de la journée sélectionnée.

Passe Sommet+ par délégué - 325 $ par jour

Passe Délégué

Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien.
 

Partenaires du sommet

 

         http://www.mutek.org/en